SAUTER PAR DESSUS SON OMBRE vidéo, 12’37“, format 16/9, son stéréo 2016 Le feu consume le livre pages après pages. Sa lumière permet la lecture tandis qu’il détruit le texte et en donne une version incomplète. Il s’agit du livre de Hannah Arendt, „Eichmann à Jérusalem : Rapport sur la banalité du mal“. La philosophe allemande pose la question de la responsabilité personnelle, de la conscience et de l’autonomie des actes de ce haut-dirigeant dans l’administration Nazi, non sous l’angle de la morale, mais au regard du contexte qui les habitent.

 In

Contact Us

Fragen oder Anregungen? Hier können Sie uns jederzeit kontaktieren.

Not readable? Change text. captcha txt